DANS QUELLE MESURE L’HUILE DE PALME EST-ELLE DURABLE ?

L’huile de palme est l’huile végétale la plus utilisée au monde. C’est une importante source de revenus pour les petits exploitants agricoles d’Asie du Sud-Est et d’Afrique, où elle permet de lutter contre la pauvreté et de favoriser le développement rural. La croissance rapide des plantations de palmiers à l’huile (les plantes dont les fruits sont utilisés pour faire de l’huile de palme) a d’ailleurs provoqué une déforestation.  Le défi actuel consiste donc à veiller à ce que l’huile de palme soit produite de manière durable grâce à une approche intégrée mobilisant toutes les parties prenantes (à savoir les producteurs, les raffineries, les ONG, les autorités, les utilisateurs industriels, les distributeurs, et les consommateurs) afin de collaborer pour créer un marché de l’huile de palme durable.

L’HUILE DE PALME DURABLE COMME SEULE SOLUTION

La meilleure solution aujourd’hui est de s’attaquer aux excès causés par la production de l’huile de palme et de soutenir toutes les améliorations possibles. C’est pourquoi nous devons faire notre possible pour lutter contre la déforestation, respecter les droits des résidents et des travailleurs locaux et préserver l’environnement de la population et des espèces en voie de disparition.

Interdire l’huile de palme n’est d’ailleurs pas une solution appropriée en termes de durabilité. La diabolisation de l’huile de palme n’encourage en effet pas les industries à utiliser de l’huile de palme durable. De plus, les huiles végétales alternatives ont également leur propre impact ou risque sur l’environnement.

  • L’huile de palme est l’huile végétale la plus productive, ce qui fait que moins de surface est nécessaire que pour les alternatives végétales
  • Interdire l’huile de palme aurait un impact important sur la population locale en Asie du Sud-Est et en Afrique, pour laquelle la production d’huile de palme est une source de revenus majeure
  • Si l’Europe exclut l’huile de palme, elle poussera les producteurs d’huile de palme vers d’autres marchés hors de l’Europe, où l’aspect de la durabilité a bien moins d’importance
  • Pour répondre à la demande en forte croissance en huile de palme, il convient d’augmenter la rentabilité par hectare. Sachant que l’amélioration et l’optimisation de l’huile de palme permettront d’accroître sensiblement le rendement par hectare, la forte demande d’huile de palme ne devrait pas avoir d’influence majeure sur l’environnement

TABLE RONDE SUR L’HUILE DE PALME DURABLE

Afin d’atteindre ce but, des producteurs, utilisateurs, distributeurs, organisations environnementales et investisseurs se sont déjà réunis en 2004 lors d’une Table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO). Ensemble, ils ont défini les critères pour une production d’huile de palme durable. La Table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO) garantit un plus grand respect de l’environnement, de la législation sociale et de la transparence. 1,8 million d’hectares de palmiers à huile ont ainsi pu être certifiés par la RSPO, ce qui contribue à la conservation de milliers d’hectares de forêt.

Le WWF au sujet du fonctionnement de la RSPO :